Un violon sous le toit (Geneviève Laurenceau)

J'avais écrit récemment sur les joies du confinement en insistant sur celles qu'on trouve dans la solitude acceptée et habitée. Mais les moyens de communication modernes permettent d'ajouter la joie de la rencontre à la liste. Laissez-moi vous raconter une belle histoire

Je ne connaissais pas la violoniste Geneviève Laurenceau personnellement, même si nous avons des amis communs et que je dois avoir 2 ou 3 de ses disques dans ma bibliothèque. Un petit coup d'oeil sur sa bio vous renseignera sur ses multiples activités de concertiste et de professeure. Voilà qu'elle poste une vidéo sur les réseaux sociaux invitant les compositeurs à lui écrire une pièce pour violon seul, courte et d'une difficulté abordable. Mettant de côté un projet plus ambitieux (pour orchestre symphonique) qui m'occupe en ce moment, j'ai griffonné quelques idées sur un bout de papier à musique, improvisé un peu sur mon alto, et puis j'ai écrit cette pièce Un Violon Sous Le Toit, ce qui m'a pris 2 heures environ.


Je l'envoie à la violoniste française qui me recontacte ensuite pour me dire qu'elle aime bien la pièce et qu'elle la jouera dans les prochains jours. Et pour la suite de ce billet, le mieux est que je lui laisse la parole:

« Un violon sous le toit » de Patrick Loiseleur

Cycle de créations #unviolonsousletoit

« Un violon sous le toit », c’est le nom de cette pièce qui a été composée il y a quelques jours par Patrick Loiseleur.

Patrick, je ne te connaissais pas avant que tu répondes à ce challenge, mais quel bonheur de te jouer !

J’aime cette pièce drôle, gaie, dansante, pleine d’humour, de dialogues, de rebondissements et d’énergie, où j’ai pu défouler mon violon confiné. J’aime le choix de cette scordatura qui, avec un accord différent de la normale, transforme le son de mon violon et le rend cocasse parfois, comme un fiddle, ou élargit son spectre sonore à d’autres moments.

Merci pour ce beau cadeau.

Quel cadeau aussi de pouvoir faire de nouvelles rencontres musicales en cette période ; un joli paradoxe…

Merci à vous de votre écoute, merci aux compositeurs amis ou inconnus qui continuent à m’envoyer leurs pièces, je lis chacune d’elles.

Et continuons d’aimer la musique vivante

Après avoir inclus le lien vers la vidéo de la création de cette pièce, à moi d'ajouter que c'est un grand bonheur pour un compositeur de travailler avec des interprètes aussi brillants et passionnés que généreux. J'ai posé la partition dans la section des partitions gratuites du site Tamino Productions, afin que d'autres violonistes confinés puissent en profiter. Merci chère Geneviève de m'avoir lancé ce défi et d'avoir relevé le mien en jouant cette pièce avec tant d'énergie et de chaleur. Et comme tu le dis si bien, continuons à aimer la musique vivante !

Commentaires

1. Le samedi 30 mai 2020, 00:00 par froleprotrem

Hi there! I know this is kinda off topic however I'd figured I'd ask. Would you be interested in exchanging links or maybe guest authoring a blog post or vice-versa? My blog addresses a lot of the same topics as yours and I feel we could greatly benefit from each other. If you happen to be interested feel free to shoot me an e-mail. I look forward to hearing from you! Great blog by the way!

2. Le samedi 30 mai 2020, 14:17 par froleprotrem

Thank you, I've recently been looking for info about this topic for a while and yours is the best I have found out so far. But, what about the bottom line? Are you certain concerning the supply?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet